Journal d’une place publique par l’atelier Youpi

Atelier Youpi

Présentation de la structure :

L’atelier Youpi est un collectif qui travaille au croisement des arts graphiques, de l’artisanat et des arts plastiques. Il souhaite, notamment, redonner du sens à l’image en interrogeant sa place dans l’espace public et en lui rendant la portée d’un message et en affirmant le droit au beau pour tous. L’association est résidente au 6B à Saint-Denis.

Présentation de l’animation :

Ce projet prévoit la fabrication d’un journal mural rédigé et conçu « en direct » sur la place de l’Hôtel de Ville par une rédaction d’habitant.e.s volontaires (adultes, jeunes et enfants). Ce journal sera constitué d’articles-témoignages, de récits, d’anecdotes, de dessins et de photos pour un ensemble qui traitera de la thématique des femmes dans l’espace public. Une fois imprimé, ce journal sera affiché dans un lieu public par les participant.e .s au projet afin d’être proposé à la lecture des habitant.e.s-passant.e.s.

Déroulé de l’animation :

Ateliers libres, sans inscription adultes & enfants (à partir de 8 ans), possibilité de participer aux deux phases de création du journal :

  • Mercredi 24 octobre 14 h/17 h – on écrit & on dessine
  • Mercredi 31 octobre 14 h/17 h – on façonne & on encolle
Les femmes s’inventent où les femmes s’invitent par le collectif Méliadès

Compagnie Méliades

Présentation de l’association :

Méliadès est un collectif d’artistes (plasticiens, vidéastes, photographes, comédiens, créateurs sonores) constitué en 2004 et résident de la Villa Mais d’Ici. L’association occupe des espaces urbains pour les détourner vers l’imaginaire. Dans les lieux occupés par ses installations éphémères, les spectateurs sont invités à suivre des parcours interactifs. Certaines de ces créations sont conçues avec des habitant.es dans le cadre d’ateliers de pratiques artistiques. Par son action, le collectif Méliadès active le merveilleux pour susciter les échanges.

Présentation de l’animation :

Ce projet est à la fois plastique, sonore, visuelle et chorégraphique. L’installation-performance se fera dans le quartier du Landy le samedi 17 novembre (horaire à préciser). Les spectateurs emprunteront un parcours interactif fait de souvenirs-témoignages de femmes autour des thèmes de l’habitat (rapport espace privé et espace public), de l’enfance (pour les différentes étapes de la vie d’une femme) et du temps (les tâches domestiques chronophages assumées par les femmes). En amont du spectacle, un atelier participatif sera organisé au Landy pour construire l’élément lumineux principal du décor. Des habitant.e.s volontaires (jeunes et adultes) seront également sollicité.e.s pour participer au moment de danse théâtralisée inclus dans la performance.

 

Les filles du Boxing Beats par Boxing Beats

 Boxing Beats

Présentation de l’association :

Créée en 1999 par Saïd Bennajem, l’association albertivillarienne Boxing Beats promeut la pratique de la boxe anglaise sous toutes ses formes (loisirs, éducative, amateur et professionnelle). Fort de sa cinquantaine de titres de champion.ne.s de France et d’Europe, d’un titre mondial et d’une médaille d’argent aux JO de Rio, le club déborde de l’excellence sportive en s’attachant à développer des actions éducatives et culturelles auprès de jeunes de tous horizons. L’égalité femmes-hommes dans le sport et la promotion de la boxe féminine (Sarah Ourahmoune) sont une composante majeure de son identité.

Présentation de l’animation :

Ce projet prendra la forme d’une initiation géante à la boxe féminine encadrée par les sportives de Boxing Beats. L’événement se déroulera sur la place de l’Hôtel de Ville au printemps 2019. Cette manifestation se complètera, en amont, de plusieurs initiatives de sensibilisation à l’égalité de genre assurées par l’association. Avec une expo photo dans un lieu public (à déterminer) de portraits de boxeuses, une projection vidéo-débat lors des Journées portes ouvertes de Boxing Beats, un stand lors du Forum des Sports.

 

Ces actions répondent à l’engagement 20 :

Donner une priorité à la place des femmes sur l’espace public.
Accompagner et soutenir toutes les actions qui visent à rétablir l’égalité entre les femmes et les hommes à Aubervilliers.
Lancer une étude sur la place des femmes à travers un observatoire du genre et y associer les habitantes, les habitants, les associations qui travaillent depuis longtemps en ce sens.

2e appel à projets (septembre-décembre 2018) : les trois lauréats et leurs actions

Vous pourrez aussi aimer