Créer « l’usine à espoirs » d’Aubervilliers en inventant un (ou des) lieu de vie collective mixant les usages de manière novatrice et imaginative avec à la fois des activités culturelles et récréatives mais aussi de la formation, de l’échange de pratiques et de services entre habitants.
Par exemple, une maison des langues et de la culture ou des cafés culturels.

Voir les propositions des habitants n°2, 3, 18, 21, 24, 43, 88, 89, 91

« Cet engagement est un projet antagoniste à la société dans laquelle on vit. Il porte une dimension solidaire, anti consumériste, propose le lieu de la rencontre, de l'échange et porte la croyance que par la rencontre on devient meilleur ».  
L’objectif est d'aller vers un monde meilleur et de rassembler tout ce qui se passe dans les rencontres en termes d'engagement.
Cet engagement comporte plusieurs dimensions, une dimension d’accompagnement des initiatives portées par les habitants et/ou des collectifs visant à augmenter les échanges entre les habitants, de manière utile, ludique et apaisée ; et créer de nouveaux lieux de vie, d’activités et de rencontres.

Où en sommes-nous ?

  • Ouverture l’été prochain du Fort d'Aubervilliers autour du projet d'urbanisme transitoire porté par Ville des Musiques du monde et Depuis 1920. En premier lieu à travers une programmation culturelle sur les temps de week-end, puis une occupation permanente pour des ateliers ouverts aux centres de loisirs et scolaires (à partir du début de l’année 2020…).
  • La Maison des langues et cultures du monde a ouvert ses portes et vous invite retrouvez toutes les informations sur le site http://mlc.aubervilliers.fr/
  • Suite à l’appel à projets « boutique éphémère » au 4 rue Lécuyer, le  projet "la cassette" de fabrique de son a été retenu. Pensé comme espace de rencontre, de travail et de création autour du son et de la réalisation de podcasts, il sera ouvert aux professionnels mais aussi aux habitants et écoles du quartier à partir de septembre 2019.
  • Un appel à projet d'urbanisme transitoire a été lancé pour une occupation de la rue des Fillettes (sur le délaissé de voirie du futur tramway). La Compagnie des Grandes Personnes et la Fabrique des impossibles sont les lauréats et vont mener des actions dès le mois de juin 2019.