Sport & bien-être dans les parcs pour Toutes et Tous !

Tout l’été Sport & bien-être dans les parcs. Destiné à tous publics, il vous offre la possibilité de pratiquer gratuitement une activité physique douce et de plein-air pour retrouver la forme ou vous entretenir.

Quand ?

Chaque dimanche matin de 10 h à 11 h dans deux lieux différents.

Où ?

  • Square Stalingrad (près du parvis central) en centre-ville.
  • Square Jean Ferrat, quartier Villette – Quatre-Chemins. Choisissez le plus proche de chez vous…

Comment ?

Gratuit, libre d’accès et sans condition d’inscription.
Simplement venir (en tenue sportswear)…

Quoi ?

Gym douce pour se remettre en forme ou s’entretenir.
Entre ami-e-s ou pour avoir son moment à soi…

Qui ?

Avec des éducateurs sportifs diplômés d’associations locales sollicitées par la Ville d’Aubervilliers.
Pour vous accompagner et vous encourager dans vos efforts…

Autres questions ?

S’adresser à la Direction municipale des Sports par téléphone au 01.43.52.22.42 / 01.43.52.51.21 ou par mail à julien.hurel@mairie-aubervilliers.fr

Jardiner dans les rues, c’est permis !

Permis de végétaliser

Vous rêvez de participer au verdissement de votre ville, de devenir le jardinier de votre quartier, d’avoir un peu de nature en bas de chez vous ? La Ville et Plaine commune lancent l’opération « Permis de végétaliser » qui permet de planter dans l’espace public des fleurs et autres plantes…

Vous pouvez aussi découvrir les associations de Jardinage et écologie urbaine d’Aubervilliers avant de vous lancer !

Informations et démarches à suivre ici

Regardez l’exemple de Paris avec les citoyens : https://www.youtube.com/watch?v=ckC1hA_WvJs#action=share

Auber Inclusion…sur le terrain

Le projet Auber Inclusion, qui s’inscrit également dans le plan régional d’insertion pour la jeunesse (PRIJ), entre dans sa phase opérationnelle.
Présentation du dispositif Auber Inclusion :
• Repérer et (re)mobiliser les jeunes qui ne s’adressent pas au service public de l’emploi (Pôle emploi,
Mission locale, Cap emploi) et leur permettre d’intégrer un parcours d’insertion sociale et professionnelle.
• Informer les albertvillariens, dans leurs quartiers, sur les dispositifs et structures d’accompagnement à l’emploi,
à la formation, à l’insertion sociale et professionnelle.
Un public cible
• Jeunes âgés de 16 à 25 ans, ni en emploi, ni en formation, ni en études, et résidant dans les quartiers prioritaires.
Quatre actions concrètes pour (re)nouer le contact et (re)mobiliser « hors les murs »
• Des interventions décloisonnées et concertées des différents acteurs locaux (éducateurs spécialisés, médiateurs sociaux de nuit, conseillers en insertion, éducateurs sportifs…), sur la base d’une convention commune de partenariat et d’objectifs, pour aller à la rencontre des jeunes concernés là où ils se trouvent : espaces publics, halls d’immeuble, clubs sportifs, centres commerciaux…
• Un bus de l’initiative qui va sillonner les quartiers.
• Le développement d’une application « Mission locale d’Aubervilliers » pour Smartphone qui permettra à des jeunes non-inscrits de prendre rendez-vous directement avec un conseiller.
• Des ateliers sportifs organisés tous les mois par d’anciens sportifs de haut niveau.
N.B : en parallèle aux phases de repérage et de « raccrochage », tous les acteurs locaux et les dispositifs d’insertion et d’accompagnement (Mission locale, PLIE, Pôle emploi, CAP emploi, Régie de quartier, E2C, EPIDE, MDE, MLDS…) seront mobilisés afin de construire, avec les jeunes concernés, des solutions concrètes.
Contact : 01 71 86 35 36 / contact@missionlocale-aubervilliers.org
Coordinatrice : Hajira DEGHACHE
h.deghache@missionlocale-aubervilliers.org/ 06 46 59 77 67

Exposition du photographe Madanie…

Après une première exposition du photographe Louis Camelin intitulée “Beyond the wall”, les grilles du square Stalingrad ont été confiées en ce mois de décembre à un autre photographe Albertivillarien : Madanie

mercredi 18 décembre, le public était ravi de découvrir le regard de Madanie.

Cette exposition est composée de  dix photographies qui ont déjà été exposées dans des cafés et au service jeunesse de la ville.

Elles ont été réalisées dans le cadre du premier engagement de «Vivre Aubervilliers » : “Repérer, soutenir et accompagner les initiatives des habitants, des commerçants, qui contribuent à maintenir la ville propre et la rendre plus agréable à vivre… “

Elles sont visibles sur les grilles du square Stalingrad.

Synthèse de la rencontre publique “Vivre Aubervilliers, ça continue, parlons-en !”

Retour sur la rencontre publique Vivre Aubervilliers, ça continue, parlons-en qui s’est tenue le jeudi 17 octobre.

Synthèse des échanges :

  • 120 habitants répartis en 3 groupes : Espace public « cadre de vie » / Auber ville des réussites partagées / Auber ville d’accueil et d’échanges.
  • 22 pilotes (responsables ou directrices/directeurs), 4 Directions Générale de l’administration et le Directeur Général des services.
  • Pour la majorité des participants le format et la possibilité d’échanger avec les services, les directions générales et les élus a été apprécié.
  • Le format était la répartition par table de 6 personnes, les habitants ont eu à analyser 1 ou 2 engagements en priorité et donner leurs avis sur les avancées présentées par la ou le pilote
  • Pour les participants, plus de la moitié des engagements pris en 2016 restent prioritaires encore aujourd’hui, dont 8 en priorité maximum.
  • Les avis/suggestions/commentaires ont été notés sur un document commun à toutes les tables.

Groupe 1 « Espace public, cadre de vie »

Sur les 10 engagements, 7 sont considérés très prioritaires.

 Pour les engagements liés à la propreté, les participants notent les nouvelles actions (Semaine Ville propre, actions de nettoyage collectif, ateliers tris et sensibilisations par les associations locales…) et une amélioration. Ils reconnaissent le travail mené par la Ville et Plaine commune, mais regrettent les nombreuses incivilités, le manque de verbalisation et pour certains quartiers la fréquence des passages de nettoyage.

Pour les engagements 6 et 7 (plantations d’arbres et espaces verts)

Les objectifs de planter 500 arbres en 10 ans seront dépassés (projection à 1500 arbres). Les participants notent néanmoins qu’il faut augmenter le nombre d’arbres à planter compte tenu du réchauffement climatique et la densification de la ville. Pour les espaces verts, il est souhaité un rapport plus équilibré entre les constructions et les espaces verts et une réflexion sur l’usage des espaces verts réalisés en marge des nouvelles constructions (limités aux habitants de ces nouvelles résidences ou ouverts à tous). (Cela est inscrit dans le Plan local d’urbanisme intercommunal mis en application à partir de février 2020).

Pour les engagements liés à la sécurité, il est à noter que les participants souhaitent plus de verbalisation, plus de passage sur les marchés et une amplitude horaire plus large de la police municipale. Cela à condition que les postes ouverts soient pourvus (actuellement 4.5/23). Il a été noté une méconnaissance des missions des médiateurs et de leurs périmètres d’intervention.

Groupe 2 « Auber ville des réussites partagées »

Sur les 6 engagements, 5 sont toujours considérés comme très prioritaires.

Les engagements liés à la jeunesse sont majoritairement considérés comme partiellement réalisés, 2 totalement réalisés et 1 en difficulté car manque d’information sur le projet en cours (aménagement de la Halle du marché avec installation de l’association les Poussières).

Ce qui est commun reste le manque d’information des dispositifs et de visibilité des actions menées par le service jeunesse et le conseil local des jeunes sur l’ensemble du territoire.

L’ouverture de la maison de jeunes au Landy et la Foire des savoirs et savoir-faire ont quant à eux atteints leurs objectifs selon les participants.

Groupe 3 « Auber ville d’accueil et d’échanges »

Sur les 8 engagements, 7 sont toujours considérés comme très prioritaires.

Les 8 engagements sont considérés comme partiellement atteints. A noter que pour l’engagement 16, un des projets (ouverture d’une Maison des langues et cultures du monde) a atteint ses objectifs. Le grand nombre de lieux d’occupation transitoire est apprécié mais reste le souhait de poursuivre le travail avec d’avantage de lieux dédiés à la rencontre des multiples publics et cultures.

La lutte contre l’habitat indigne donne des résultats, pas suffisants pour le nombre de logements insalubres sur la ville selon les participants qui souhaitent l’amplification et l’élargissement du Permis de louer un dispositif qui leur apparaît comme une bonne avancée.

L’engagement sur la place de la mairie a été reconnu comme en évolution avec une place plus apaisée, mais les participants souhaitent qu’il soit envisagé la piétonisation occasionnelle ou permanente, l’installation de mobiliser de type bancs et une signalétique plus adaptée aux usages.

Les entrées de ville (engagement 24) devront prendre en compte le lien avec les villes voisines et avoir une cohérence entre elles.

L’ensemble des 24 engagements ont été actualisés sur ce site

 

Les prochains rendez vous sont :

  • Jeudi 14 novembre: Rencontre des réussites des jeunes. Pour faire suite à la rencontre du 21 février, sur les engagements liés à la jeunesse et plus particulièrement de l’engagement 23 “Organisation d’un forum de la réussite pour tous”, une soirée/débat sur toutes les formes de réussites des jeunes avec le Conseil local des jeunes, les associations, parents, services municipaux et partenaires…(A l’Embarcadère, 5 rue Edouard Poisson)
  • Mardi 19 novembre: quels aménagements pour la circulation vélo à Aubervilliers ? Avec Plaine Commune et le département de la Seine Saint Denis pour les projets liés aux Jeux Olympiques (Engagement 4)
  • Samedi 16 novembre : Un copropriétaire averti en vaut 2 ! (engagement 15). La Ville d’Aubervilliers et Plaine Commune vous invitent à la 3e édition du Forum de la copropriétéde 9 h à 14 h à L’Embarcadère.
  • Samedi 23 novembre : Foire des savoir-faire (Engagement 17). Cette année l’objectif est de valoriser les initiatives liées à la nature en ville et à l’agriculture urbaine, de 13 h 30 à 18 h 30 à L’Embarcadère.

Vous pouvez suivre les actualités des 24 engagements sur ce site.

Sur Facebook : https://www.facebook.com/VivreAubervilliers/

Sur Twiiter : https://twitter.com/VivreAuber

 

Pour rappel, en 2016, la ville a lancé les Rencontres citoyennes Vivre Aubervilliers !
2 000 Albertivillarien·n·es sont venus débattre sur leur vision de la ville, de son avenir et ont formulé 156 propositions à partir desquelles l’équipe municipale a pris 24 engagements.
Le premier d’entre eux était de revenir vers vous une fois par an pour faire le point ensemble sur leur avancement.
L’année dernière, les habitants volontaires ont présenté leurs travaux, après 3 mois d’ateliers pour analyser, décortiquer, questionner les services et les élus sur les avancées des 24 engagements.
Voici le livret avec leurs mots, leurs avis et leurs préconisations pour aller plus loin : LIVRET Vivre Aubervilliers

Retour en image des rencontres en février 2019 !

Des arceaux pour faciliter la circulation vélo…

Après les écoles, ce sont les commerces, bâtiments administratifs, le Conservatoire et parcs qui accueilleront à leur tour l’installation d’arceaux…

Ici, devant le café culturel La Collective

 

 

“DES ARCEAUX À VÉLOS DEVANT LES ÉCOLES”
 
 
“Le 18 juin dernier, suite à de nombreuses demandes de la part des habitant·e·s, un premier recensement visant à poser des arceaux à vélos devant les écoles a été fait par la Municipalité. À l’issue de cette visite de terrain, il a été proposé
de faire un premier déploiement devant les écoles nécessitant peu d’aménagements : pose de 31 arceaux (capacité de stationner 62 vélos). Les poses sont prévues dans le courant de l’été et seront effectuées par l’UT Voirie EPT Plaine Commune. Cela concerne
les écoles maternelles suivantes : Pierre-Brossolette, Anne-Sylvestre et Françoise-Dolto. Chacune bénéficiera de 6 places vélos. Même traitement pour les écoles élémentaires Wangari-Maathaï, Victor-Hugo/Honoré de Balzac, Edgar-Quinet/Albert-Mathiez et
Jules-Guesdes/Jean-Jaurès. L’école maternelle Louise-Michel et l’école élémentaire  Eugène-Varlin auront, quant à elles, 4 arceaux, soit 8 places de vélos. Au regard des demandes, la prochaine vague concernera des commerces « emblématiques » et des
lieux publics (bâtiments et parcs). C’est dire si la Municipalité et Plaine Commune poursuivent leurs efforts en faveur de l’usage du vélo, et ce dans le cadre du Plan local de déplacement (PLD), mis en place en 2010. Un plan vélo qui intègre une politique
cyclable globale prenant en compte les besoins des cyclistes en matière de stationnement, de services et d’information.
C.R.-S.”
 
En cette rentrée plusieurs arceaux ont été installés aux abords des écoles.
 
 
Depuis septembre, la ville poursuit avec Plaine Commune l’installation aux abords des commerces, parcs, Maison des langues et cultures du monde et CRR…ce seront 158 nouvelles places de parking vélo créées.
 
La question de la circulation vélo vous préoccupe, vous pouvez rejoindre le Collectif Vélo d’Auber
 
 
Informations au 06.48.50.11.48
 

Les avancées de cet engagement…

Présentation / Sens de l’engagement  :

Aubervilliers compte environ 14 000 logements sociaux, soit  45% du parc total de logements. Une vingtaine de bailleurs sociaux gère du patrimoine sur la ville et l’OPH d’Aubervilliers gère 60% du patrimoine de logements sociaux. La qualité de vie et de service rendu, l’écoute et le dialogue avec les locataires du parc HLM constituent donc des enjeux importants pour la population et la ville.

 

État d’avancement de l’engagement :

  • Mise en place depuis 2016 par la Ville de visites diagnostic régulières de patrimoine avec les bailleurs sociaux bénéficiant de l’abattement de TFPB, dont l’OPH d’Aubervilliers en présence des représentants des locataires et des habitants (équipes de quartiers et Conseils Citoyens).
  • Environ 80% du territoire est situé en périmètre Quartier Politique de la Ville (QPV).
  • A ce titre 15 bailleurs sociaux ont bénéficié de l’abattement de 30% de Taxe Foncière sur la Propriété Bâtie (TFPB) qui a représenté globalement un montant total de 2 500 00€ et une perte nette de recette pour la Ville de 950 000€ en 2017.

En contrepartie de l’exonération, les bailleurs doivent renforcer les moyens de gestion de droit commun et développer des actions spécifiques.

  • Signature en janvier 2018 pour 3 ans d’une convention locale de Gestion Urbaine de Proximité et d’utilisation de l’abattement de TFPB à Aubervilliers par la Ville, les 15 bailleurs sociaux, l’Etat et Plaine Commune. Elle définit l’ensemble des actions qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie des locataires au regard des 6 orientations prioritaires dégagées par la Ville :

-Propreté du patrimoine

-Entretien et amélioration du patrimoine

-Tranquillité, médiation

-Relation de proximité entre le bailleur et les locataires

-Animation du lien social et vivre ensemble

-Accompagnement des transformations urbaines des quartiers

  • Les représentants des locataires et des habitants (équipes de quartiers et Conseils Citoyens) sont associés à l’élaboration et au suivi des programmes d’actions annuels des bailleurs sociaux.

Ci-dessous quelques exemples d’actions menées dans ce cadre en 2018 et 2019 par des bailleurs sociaux:

Sécurité :

  • Sécurisation des parkings (portes d’entrées, vidéoprotection)
  • Adhésion au dispositif Aubermédiation : passage de médiateurs en soirée
  • Participation à la cellule de veille Ville-bailleur,
  • Sécurisation des logements vacants (portes anti-intrusion),
    Rehaussement des gardes-corps et de murs, pose de brise-vue
  • Modernisation et installation de contrôles d’accès aux entrées des immeubles et des résidences

Propreté :

  • Création de colonnes enterrées,
  • Nettoyage supplémentaire le week-end via un prestataire
  • Création et réorganisation de locaux Ordures Ménagères ou locaux encombrants
  • Interventions d’épavistes
  • Financement d’une étude sur le jet de déchets par les fenêtres à l’échelle de Plaine Commune

Résolution de problèmes techniques du quotidien / entretien des bâtiments :

  • Enlèvement de tags et graffitis / remise en peinture
  • Réparation des équipements vandalisés notamment ascenseurs
  • Remises en peinture,
  • Rénovation des parkings,
  • Amélioration de l’éclairage résidence ou parties communes,
  • Petits travaux divers dans les parties communes
  • Réhabilitation ou aménagement locaux poussette / locaux vélo

Convivialité / lien social et sensibilisation des locataires :

  • Fêtes et repas entre voisins
  • Portage des courses en cas de pannes d’ascenseur,
  • Mise à disposition gracieuse de locaux aux amicales et assocaitions,
  • Permanences sociales pour accompagner les ménages fragiles,
  • Chantiers d’insertion qui concilient petits travaux ou sur-entretien avec lien social
  • Ateliers de sensibilisation à la propreté auprès des habitants
  • Fresques

Démarche de concertation engagée depuis 2017 par l’OPH d’Aubervilliers

  • Lancement des Etats Généraux: 2017
  • Démarche Consul’action des locataires au 1er semestre 2018.
  • 28/06/18: résultats du retour des 950 questionnaires retournés par les locataires et 1ers engagements pris par l’OPHA issus des priorités ressortant des questionnaires présentés le 28/06/18.

3ème trimestre 2018: mise en place des groupes de travail thématiques pour continuer à réfléchir et avancer sur les priorités fixées par les locataires et de la loi ELAN (regroupements des bailleurs, développement de la vente HLM, contraintes financières….)

Les avancées de cet engagement…

État d’avancement de l’engagement :

Fin 2017, la ville a acheté un bâtiment occupé jusqu’alors par la CPAM et a lancé, sur le court terme des travaux d’aménagement légers pour permettre l’ouverture de la Maison des langues et cultures du monde le 17 février 2019. Un jeudi par mois sont animées des conférences, des cours de langues…Un site pour vous informer des actualités   http://mlc.aubervilliers.fr/


Pour aller plus loin, plusieurs projets d’urbanisme transitoire, afin d’animer des lieux nouveaux et de créer de nouveaux espaces de rencontres pour les habitants :

  • Ouverture depuis l’été 2019 du Fort d’Aubervilliers par Ville des Musiques du monde et Depuis 1920, en lien avec Grand Paris Aménagement et la Ville. En premier lieu à travers une programmation culturelle puis une occupation permanente à partir du printemps 2020 pour des ateliers ouverts aux centres de loisirs et scolaires…
  • Le café culturel, avec sa nouvelle équipe « Collective », a ouvert ses portes le 2 mai avec une programmation ouverte aux familles en lien avec les acteurs du territoire et une restauration le midi
  • Suite à l’appel à projets « boutique éphémère » au 4 rue Lécuyer, le projet “la cassette” de fabrique de son a été retenu. Pensé comme espace de rencontre, de travail et de création autour du son, des podcasts, ouvert aux professionnels mais aussi aux habitants et écoles du quartier.
  • Un appel à projet d’urbanisme transitoire dans la rue des Fillettes (sur le délaissé de voirie du futur tramway) a été attribué à la Compagnie des Grandes Personnes et la Fabrique des impossibles, pour mener des actions depuis le mois de juin 2019.
  • Un autre projet d’urbanisme transitoire a été lancé pour le secteur Port Chemin Vert. Le projet choisi, « Friche Théâtre Urbain- Sarah Harper » a démarré en septembre.
  • Une ferme urbaine s’installe sur le quartier du Landy. La Prairie du Landy, projet porté par la Sauge, proposera des ateliers en lien avec les enjeux de l’agriculture urbaine mais également des espaces de productions de fruits et légumes (en lien avec l’engagement 7)

Les avancées de cet engagement…

Rappel du sens de l’engagement  :

Aubervilliers se caractérise par un très fort taux d’habitat indigne. En 2013, le parc privé potentiellement indigne était estimé à 23%, (+de 3 300 résidences principales).

Si ce taux a diminué sur la période récente, il est nécessaire de poursuivre les actions.

 

État d’avancement de l’engagement :

Conclusion en janvier 2018 d’un 3ème Protocole de coopération dans la lutte contre l’habitat indigne (PLHI) pour 5 ans par lequel la Ville, l’Etat et Plaine Commune s’engagent à poursuivre leurs actions de lutte contre l’habitat indigne.

 

Poursuite de l’accompagnement renforcé de la copropriété située au 60/62 rue Sadi Carnot avec la mise en place par Plaine Commune de 2017 à 2020 d’un dispositif “Programme Opérationnel de Prévention et Accompagnement de la Copropriété” (POPAC) à l’issue du Plan de Sauvegarde (2010-2017) pour aboutir à son redressement. Au total, la copropriété aura été accompagnée par les pouvoirs publics (Plaine Commune, Ville, Etat) durant plus de 10 ans.

 

Mise en œuvre par Plaine Commune avec le soutien de la Ville et de l’Etat d’un Programme Opérationnel de Prévention et d’Accompagnement des Copropriétés (POPAC) sur le secteur du centre-ville de 2017 à 2020

Ce dispositif  permettra de poursuivre le redressement de certaines copropriétés rencontrant des problématiques de fonctionnement et de gestion (absence de syndic, gestion informelle, taux d’impayés inquiétants…) et de développer des actions d’information et de formation à l’attention des copropriétés récentes.

Lancement en 2019 d’un processus d’élaboration d’un plan de sauvegarde pour la copropriété dégradée de 80 logements “Les Joyeux” située dans le quartier de la Maladrerie

Mise en place par la Ville et Plaine Commune du dispositif dit « permis de louer »: autorisation préalable de mise en location des logements du parc privé dans le périmètre de requalification du centre-ville (PNRAQD) pour une durée de 2 ans à compter de début 2019.

Bilan au 30/09/19 :

  • 86 dossiers ont été déposés, parmi eux:
  • 65 avis favorables dont 19 après travaux réalisés par le propriétaire
  • 3 avis défavorables
  • 7 en attente de traitement dont 4 en attente de visite et 3 pour dossier déposé incomplet
  • 11 non traités car hors périmètre

3ème Forum de la copropriété organisé par la Ville et Plaine Commune le samedi matin 16 novembre 2019 à l’Embarcadère

Les avancées de cet engagement…

Rappel du sens de l’engagement  :

Dans plusieurs quartiers de la ville, les structures de l’OMJA sont des points d’accueil et d’offres d’activités de loisirs pour les jeunes.

Sur le quartier du Landy, l’OMJA était implanté de la façon suivante :

– La Maison de Jeunes Serge Christoux (33 rue Gaëtan Lamy)  accueille les jeunes de 11 à 14 ans dans les locaux de la Maison Pour Tous Roser.

– Une annexe de cette Maison de jeunes était située en face sur un terrain destiné à la construction d’un immeuble d’habitations. Celle-ci est un aménagement provisoire avec des algécos qui accueille les jeunes de 15 à 18 mais également les 18-25 ans et leurs animateurs.

État d’avancement de l’engagement :

Pour répondre à cet engagement, la ville a acheté un local en pieds d’immeuble en 2017 sur le quartier du Landy. Des travaux de second œuvre dans ces locaux ont été menés en 2018 et 2019 rendant possible l’installation de l’OMJA depuis septembre, pour accueillir les jeunes de 17 à 25 ans et ce en remplacement d’un accueil jusque-là réalisé dans un algéco vieillissant.