Ramassage citoyen dans les rues d’Aubervilliers

Ce Samedi 26 janvier, le Social Club Edeni organise un ramassage citoyen dans les rues d’Aubervilliers.

Rendez-vous à 13H30 au Métro Aubervilliers – Pantin – Quatre chemins,

pour ramasser les déchets oubliés : mégot, bouteille, canette ou capsule…

Tous les déchets ramassés seront triés, puis valorisés. 

48428075_1338103249914694_7627384145533992960_n.jpg

« Ensemble, contribuons à réduire réellement les déchets de nos villes, et par ricochet des océans :
Ensemble, prouvons que nous pouvons agir pour un monde plus sain, écologique et éthique ».
Contact : www.edeni.fr

Cycle de promenades-alerte « Paysage » relatives au territoire du Grand Paris en Île-de-France

A la découverte de notre territoire dans le cadre des promenades-alerte « Paysage » relatives au territoire du Grand Paris en Île-de-France 

SAMEDI 26 JANVIER – 10H-14H – Vivre de paysage en territoire situationniste

CANAL-DENIS À AUBERVILLIERS, PLAINE COMMUNE

Open in new window
© Jacques Deval

Marchons dans les pas des futurs situationnistes à travers  cette expérience des années cinquante relatée par l’artiste Gil J. Wolman: « c’est par la belle et tragique rue d’Aubervilliers… » (Les Lèvres nues Éd. Allia 1955), nous prolongerons ce compte-rendu de dérive et ces relevés d’ambiances urbaines notions chères au situationniste, sur le chemin de halage du Canal-Denis, sur la rive droite et ses écluses jusqu’à la gare de La-Plaine-du Grand Paris Express puis face au groupe scolaire intercommunal Maria Casarès-Robert Doisneau (AAVP architecture 2011) pour arriver au quartier de la Petite Espagne au cœur d’un grand projet d’urbanisme et d’aménagement de Plaine Commune Territoire de la culture et de la création du Grand Paris.

Parcourons de jour, dans les brumes fluviatiles, en chantant sous la pluie ou sous le soleil exactement, et interprétons cette  expérience renouvelée des dizaines de fois souvent la nuit, à Aubervilliers, par ce mouvement né ici même, l’Internationale lettriste (7 décembre 1952) préfigurant l’Internationale situationniste. Mouvement autour de Guy Debord , qui avec Walter Benjamin, Stéphan Sweig ou Rebecca Solnit  nous a montré la force de création et de projet de la marche In Situ.

De la dérive à la promenade urbaine, du concept de « psychogéographie » à notre démarche sensible et précise des promenades-alerte « Paysage », il n’y a qu’un pas. Un pas qui nous mènera jusqu’au Hogar de los españoles pour un « almuerzito capverdien » au lieu-dit La Plaine afin de s’immerger en ce puissant Genius Locci, cet esprit du lieu qui animera de fait nos échanges avec les actrices et les acteurs concerné.e.s par l’avenir de ce territoire albertivillarien.

Une immersion tonique en ce territoire tant bousculé souvent sans ménagement, un esprit du lieu qui sera certainement propice à l’élaboration des enjeux « Paysage » du territoire de la Plaine-Denis sous influence, pour le moins, du projet de Grand Paris.

. Comment  accompagner ces décennies de chantier pour celles et ceux qui habitent et travaillent là ?
. Comment révéler, préfigurer et transformer ce territoire à composer avec notre métaphore de Radiale Nord Culturelle, hommage JCN Forestier ingénieur paysagiste qui dès le début du XXème siècle nous a initié à penser le projet de la petite à la grande échelle, et réciproquement, comme figure de paysage métropolitain pour l’habiter avec plaisir.

Avec Anne-Marie Morice, commissaire et critique d’art, Jacques Deval, architecte de paysage,
et les interventions de Jean-Paul Gazeau architecte programmiste intervenant avec Silvere Rosenberg et Catherine Tricot.

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture.

En partenariat avec l’association Transverselle d’Aubervilliers

Club des jeunes talents…ouvert à toutes et tous

Ce dispositif de parrainage qui a lieu plusieurs fois par an, s’adresse à des jeunes à la recherche d’une première expèrience et souhaitant bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Ce dispositif se concrétise par une semaine de coaching (10 candidats) suivie d’un accompagnement par un club de cadres et responsables RH mettant à disposition des candidats leur carnet d’adresses en vue d’accéder à un stage, une formation ou un emploi.

Pré-requis pour bénéficier de cet accompagnement  :
avoir moins de 26 ans
ET
être ni en emploi, ni en formation, ni déjà en accompagnement
ET
être résidant de la Seine-Saint-denis

                        La prochaine information collective est prévue le 06 février 2019

   « Cette opération est cofinancée par l’Union Européenne dans le cadre d’Initiative pour l’Emploi des Jeunes »

Informations et inscriptions : 01.55.93.49.32 – 07.60.73.30.50

Calendrier 2019 Club Jeunes Talents

plantations d’hiver…

Les plantations d’hiver continuent :

En janvier :

4 Carpinus betulus ‘fastigiata’ (Charme fastifgié)  au 14/18 Prual  dans la cité Emile Dubois (remplacement d’arbres abattus il y a 3 / 4 ans  dans l’alignement)

1 Magnolia grandiflora ‘Gallissoniensis’ (Magnolia à grandes fleurs Galissonière ) planté allée G. Leblanc ( nouvelle plantation)

1 Fraxinus angustifolia ‘Raywood’ (Frêne à feuille étroite Raywood)   en remplacement de l’arbre à mouchoir (Davidia involucrata) qui n’a pas résisté l’hiver dernier et cet été aux conditions climatiques. Cet arbre se trouve rue de la Maladrerie.

Un à l’angle de la rue Jacques Salvator (ex rue des cités) et rue Réchossière : plantation d’un Sorbus Terminalis (alisier) en remplacement d’un magnolia  suite à la casse d’un bac.

 

En décembre :

Suite à l’abatage des Ginkgos Biloba, des nouveaux arbres ont été plantés : 8 Aulnes de Corse, résistants aux fortes variations climatiques. Haut de 4 m, ils apporteront de nouveau un peu d’ombre et de fraîcheur sur cette partie de la rue de la Commune de Paris.

 

 

Plantation des pieds de vigne vierge du mur du cimetière, rue Danielle Casanova pour végétaliser les 250 mètres linéaire du mur.

Fête des Langues et ouverture de la Maison des Langues et des Cultures

La Fête des langues est programmée cette année samedi 16 février à l’Embarcadère. Comme tous les ans, elle permettra la découverte des langues du monde parlées à Aubervilliers, à travers des séances d’écoute, des tables d’exposition, des berceuses et des comptines, des cartes, des livres, des manuels et des dictionnaires, des contes, des lectures, des jeux…

Mais, cette année, la Fête des langues sera marquée par l’ouverture de la Maison des langues et des cultures d’Aubervilliers, un engagement municipal qui se concrétisera en ce début d’année. Cette maison a pour vocation de rendre visible la richesse de la diversité linguistique d’Aubervilliers et des compétences linguistiques de ses habitants, ainsi que de valoriser les pratiques culturelles qui y sont attachées. En assumant le caractère global du monde d’aujourd’hui, elle fera la promotion du plurilinguisme et de l’interculturel, et valorisera l’apprentissage des langues et des cultures tout au long de la vie.

L’association intitulée « Maison des langues et des cultures d’Aubervilliers » et la Mairie d’Aubervilliers ont prévu que son ouverture officielle ait lieu entre samedi 16 février et jeudi 21 février (journée internationale pour la protection des langues maternelles et le promotion du plurilinguisme). Ainsi, pendant six jours, sur une amplitude d’ouverture maximale, avec des soirées et des nocturnes, pourront être accueillis les habitants d’Aubervilliers, de tous les âges, origines et milieux culturels et linguistiques, pour nous dire ce qu’ils en attendent et ce qu’ils proposent.

Inscriptions/Informations : vie.associative@mairie-aubervilliers.fr

Une ville propre, c’est l’affaire de tous !

Prenez connaissance des calendriers des jours de collecte du tri sélectif et des encombrants pour l’année 2019 ici

Nouveauté : tous les emballages se trient !

A compter du 1er janvier 2019, les habitants doivent trier tous leurs emballages en plastique (y compris les pots de yaourt, barquettes et sacs en plastique, suremballages, polystyrène…) dans le même bac que le papier et les emballages en métal. Il est possible
d’obtenir un bac plus grand en contactant Allo Agglo.

Et les colonnes enterrées ?
Les habitants équipés de colonnes enterrées, ne doivent pas tenir compte du calendrier de collecte des déchets ménagers ou des emballages.
En revanche, ils sont concernés par les jours de collecte des encombrants.

Pas de tri chez vous ?
Les habitants ne possédant pas de bac pour le tri des emballages et du papier (bac à couvercle jaune) peuvent le signaler auprès d’Allo Agglo.

Encombrants

Les ENCOMBRANTS doivent être sortis la veille du jour de collecte à partir de 18 h. Ils doivent être rangés correctement sur l’espace public.

Les objets collectés sont :
la ferraille / les matelas et sommiers / les meubles divers usagés / les cartons volumineux
En dehors de ces jours de collecte, ou pour les autres déchets spéciaux, vous devez vous rendre dans les déchèteries communautaires.

Renseignements :
Allo Aggo ! : Tél. : 0.800.074.904
Le centre d’appel est disponible 6 jours sur 7
- du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h
- et de 13 h à 17 h 15
- le samedi de 8 h 30 à 12 h 30

Permis de louer obligatoire

A compter du 4 janvier 2019, tous les logements du parc privé compris dans le secteur Centre-ville Marcreux sont concernés.

Cependant, il ne s’appliquera ni aux locations touristiques, ni aux baux commerciaux,
ni aux contrats renouvelés ou reconduits.

À SAVOIR, TOUTE LOCATION DOIT RESPECTER LA DÉCENCE ET LA SALUBRITÉ
Le logement décent, c’est notamment :

  • 1 pièce à vivre de 9 m2 minimum avec hauteur sous plafond d’au moins 2,20 m
  • 1 pièce à vivre dont la surface ne peut être inférieure à 7 m2 et n’est autorisée que s’il y a au moins 1 pièce supérieure à 9 m2
  • 1 pièce sans fenêtre n’est pas comptabilisée dans la surface habitable
  • la surface doit être proportionnelle au nombre d’occupants :
    • 9 m2 pour 1 personne
    • 16 m2 pour un couple + 9 m2 par personne supplémentaire

Cave, sous-sol, combles, abri de jardin, garage, entrepôt, magasin ou toute pièce sans ouvrant sont impropres à l’habitation et ne peuvent être ni loués, ni mis à disposition même gratuitement.

QUAND FAUT-IL DÉCLARER LA MISE EN LOCATION ?
L’autorisation préalable de mise en location doit être jointe au contrat de bail à chaque nouvelle mise en location.
Il faut donc obtenir l’autorisation avant de signer le bail.

COMMENT OBTENIR MON PERMIS DE LOUER ?
Effectuer une demande préalable de mise en location en remplissant le Cerfa 15652*01 qui peut, avec la notice explicative, être téléchargé gratuitement sur le site service-public.fr puis le retourner au service communal d’Hygiène et de Santé (SCHS).
Se rendre disponible pour effectuer la visite du logement avec un agent assermenté du SCHS.

Fournir les pièces ci-dessous :

  • état des risques naturels et technologiques
  • diagnostic plomb si la construction date d’avant 1949
  • diagnostic des performances énergétiques
  • mesurage de surface loi Boutin
  • diagnostic amiante si construction avant le 1er juillet 1997
  • diagnostic électrique si l’installation date de plus de 15 ans
  • diagnostic gaz si l’installation date de plus de 15 ans
  • projet de bail avec montant loyer + charges
  • plan intérieur avec photos
  • nombre d’occupants

Sans réponse du SCHS dans le mois qui suit la demande, le permis de louer est considéré comme acquis.

MOTIF DE REFUS DE L’AUTORISATION
La Ville peut refuser si le logement est susceptible de porter atteinte à la sécurité des occupants ou à la salubrité publique.
Attention, l’autorisation donnée ne dispense pas des obligations d’entretien du logement par le propriétaire et le locataire.

QUEL RISQUE COURT LE BAILLEUR EN CAS D’ABSENCE DE DEMANDE D’AUTORISATION OU DE MISE EN LOCATION APRÈS REJET DE CELLE-CI ?
Dans ces deux cas le propriétaire est passible d’une amende de 5 000 € à 15 000 €.

COMBIEN DE TEMPS LE PERMIS DE LOUER EST-IL VALABLE ?
L’autorisation préalable devient caduque si elle n’est pas suivie d’une mise en location dans un délai de deux ans suivant sa délivrance.

QUE SE PASSE-T-IL EN CAS DE VENTE DU LOGEMENT LOUÉ ?
En cas de mutation à titre gratuit ou onéreux du logement, une autorisation de mise en location en cours de validité peut être transférée au nouveau propriétaire du logement. Ce transfert prend effet à compter du dépôt par le nouveau propriétaire, auprès de l’autorité compétente, d’une déclaration de transfert (Cerfa 15663*01). La déclaration de transfert devra être adressée au SCHS.

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS
Cerfa de demande préalable de mise en location ou transfert d’autorisation préalable de mise en location en cours de validité : service-public.fr

Vous pouvez également retirer ces Cerfa à :
- l’accueil du bâtiment administratif
- au service communal d’Hygiène et de Santé
31-33 rue de la Commune de Paris
Tél. : 01 48 39 52 78
Ouvert de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h du lundi au vendredi sans rendez-vous.

Périmètre d’application du permis de louer

Conception et réalisation d’un projet artistique et culturel d’occupation transitoire de la rue des Fillettes à Aubervilliers

La rue des Fillettes relie la place du Front Populaire à la rue du Landy et borde le Campus Condorcet, dont les premiers bâtiments ouvriront au public en septembre 2019.
Elle relie ainsi des quartiers marqués par l’arrivée récente de nombreux habitants, par des flux importants de salariés travaillant dans le secteur de l’image et dans le commerce en gros et par un développement immobilier et commercial encore en cours. Elle va faire l’objet d’une profonde requalification, pour accueillir le Campus d’une part et pour permettre le prolongement de la ligne de tramway T8 d’autre part.
Pour accueillir ces deux grands projets, Plaine Commune est en charge du réaménagement des espaces publics. La rue des Fillettes sera particulièrement impactée ; en vue d’accueillir les rails du tramway, un trottoir provisoire d’une largeur de 12m environ sur 600m va être réalisé .
Dans ce contexte, une consultation est lancée et a pour objet la commande d’un projet artistique et culturel d’occupation transitoire, qui fasse de de cette rue un espace éphémère de rencontre et de promenade, ludique et culturel. cela comprend l’aménagement transitoire des espaces publics de la rue des Fillettes (aménagements artistiques, ludiques, sportifs, de convivialité…), devant favoriser la mixité des usagers, et des propositions d’animation desdits espaces.
Compte tenu des enjeux et des objectifs présentés, la présente consultation s’adresse à un collectif d’acteurs qui propose un double champ de compétences : dans le domaine de l’art et de la culture d’une part et dans le domaine de l’architecture éphémère, de l’urbanisme tactique ou de la scénographie d’autre part.
La méthode attendue est celle de la co-construction du projet, avec les commanditaires, les relais, les habitants et les usagers du quartier.
Date limite : lundi 15 janvier 2019 à 12h00