Les avancées de cet engagement…

Présentation / Sens de l’engagement  :

Aubervilliers compte environ 14 000 logements sociaux, soit  45% du parc total de logements. Une vingtaine de bailleurs sociaux gère du patrimoine sur la ville et l’OPH d’Aubervilliers gère 60% du patrimoine de logements sociaux. La qualité de vie et de service rendu, l’écoute et le dialogue avec les locataires du parc HLM constituent donc des enjeux importants pour la population et la ville.

 

État d’avancement de l’engagement :

  • Mise en place depuis 2016 par la Ville de visites diagnostic régulières de patrimoine avec les bailleurs sociaux bénéficiant de l’abattement de TFPB, dont l’OPH d’Aubervilliers en présence des représentants des locataires et des habitants (équipes de quartiers et Conseils Citoyens).
  • Environ 80% du territoire est situé en périmètre Quartier Politique de la Ville (QPV).
  • A ce titre 15 bailleurs sociaux ont bénéficié de l’abattement de 30% de Taxe Foncière sur la Propriété Bâtie (TFPB) qui a représenté globalement un montant total de 2 500 00€ et une perte nette de recette pour la Ville de 950 000€ en 2017.

En contrepartie de l’exonération, les bailleurs doivent renforcer les moyens de gestion de droit commun et développer des actions spécifiques.

  • Signature en janvier 2018 pour 3 ans d’une convention locale de Gestion Urbaine de Proximité et d’utilisation de l’abattement de TFPB à Aubervilliers par la Ville, les 15 bailleurs sociaux, l’Etat et Plaine Commune. Elle définit l’ensemble des actions qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie des locataires au regard des 6 orientations prioritaires dégagées par la Ville :

-Propreté du patrimoine

-Entretien et amélioration du patrimoine

-Tranquillité, médiation

-Relation de proximité entre le bailleur et les locataires

-Animation du lien social et vivre ensemble

-Accompagnement des transformations urbaines des quartiers

  • Les représentants des locataires et des habitants (équipes de quartiers et Conseils Citoyens) sont associés à l’élaboration et au suivi des programmes d’actions annuels des bailleurs sociaux.

Ci-dessous quelques exemples d’actions menées dans ce cadre en 2018 et 2019 par des bailleurs sociaux:

Sécurité :

  • Sécurisation des parkings (portes d’entrées, vidéoprotection)
  • Adhésion au dispositif Aubermédiation : passage de médiateurs en soirée
  • Participation à la cellule de veille Ville-bailleur,
  • Sécurisation des logements vacants (portes anti-intrusion),
    Rehaussement des gardes-corps et de murs, pose de brise-vue
  • Modernisation et installation de contrôles d’accès aux entrées des immeubles et des résidences

Propreté :

  • Création de colonnes enterrées,
  • Nettoyage supplémentaire le week-end via un prestataire
  • Création et réorganisation de locaux Ordures Ménagères ou locaux encombrants
  • Interventions d’épavistes
  • Financement d’une étude sur le jet de déchets par les fenêtres à l’échelle de Plaine Commune

Résolution de problèmes techniques du quotidien / entretien des bâtiments :

  • Enlèvement de tags et graffitis / remise en peinture
  • Réparation des équipements vandalisés notamment ascenseurs
  • Remises en peinture,
  • Rénovation des parkings,
  • Amélioration de l’éclairage résidence ou parties communes,
  • Petits travaux divers dans les parties communes
  • Réhabilitation ou aménagement locaux poussette / locaux vélo

Convivialité / lien social et sensibilisation des locataires :

  • Fêtes et repas entre voisins
  • Portage des courses en cas de pannes d’ascenseur,
  • Mise à disposition gracieuse de locaux aux amicales et assocaitions,
  • Permanences sociales pour accompagner les ménages fragiles,
  • Chantiers d’insertion qui concilient petits travaux ou sur-entretien avec lien social
  • Ateliers de sensibilisation à la propreté auprès des habitants
  • Fresques

Démarche de concertation engagée depuis 2017 par l’OPH d’Aubervilliers

  • Lancement des Etats Généraux: 2017
  • Démarche Consul’action des locataires au 1er semestre 2018.
  • 28/06/18: résultats du retour des 950 questionnaires retournés par les locataires et 1ers engagements pris par l’OPHA issus des priorités ressortant des questionnaires présentés le 28/06/18.

3ème trimestre 2018: mise en place des groupes de travail thématiques pour continuer à réfléchir et avancer sur les priorités fixées par les locataires et de la loi ELAN (regroupements des bailleurs, développement de la vente HLM, contraintes financières….)

Les avancées de cet engagement…

État d’avancement de l’engagement :

Fin 2017, la ville a acheté un bâtiment occupé jusqu’alors par la CPAM et a lancé, sur le court terme des travaux d’aménagement légers pour permettre l’ouverture de la Maison des langues et cultures du monde le 17 février 2019. Un jeudi par mois sont animées des conférences, des cours de langues…Un site pour vous informer des actualités   http://mlc.aubervilliers.fr/


Pour aller plus loin, plusieurs projets d’urbanisme transitoire, afin d’animer des lieux nouveaux et de créer de nouveaux espaces de rencontres pour les habitants :

  • Ouverture depuis l’été 2019 du Fort d’Aubervilliers par Ville des Musiques du monde et Depuis 1920, en lien avec Grand Paris Aménagement et la Ville. En premier lieu à travers une programmation culturelle puis une occupation permanente à partir du printemps 2020 pour des ateliers ouverts aux centres de loisirs et scolaires…
  • Le café culturel, avec sa nouvelle équipe « Collective », a ouvert ses portes le 2 mai avec une programmation ouverte aux familles en lien avec les acteurs du territoire et une restauration le midi
  • Suite à l’appel à projets « boutique éphémère » au 4 rue Lécuyer, le projet “la cassette” de fabrique de son a été retenu. Pensé comme espace de rencontre, de travail et de création autour du son, des podcasts, ouvert aux professionnels mais aussi aux habitants et écoles du quartier.
  • Un appel à projet d’urbanisme transitoire dans la rue des Fillettes (sur le délaissé de voirie du futur tramway) a été attribué à la Compagnie des Grandes Personnes et la Fabrique des impossibles, pour mener des actions depuis le mois de juin 2019.
  • Un autre projet d’urbanisme transitoire a été lancé pour le secteur Port Chemin Vert. Le projet choisi, « Friche Théâtre Urbain- Sarah Harper » a démarré en septembre.
  • Une ferme urbaine s’installe sur le quartier du Landy. La Prairie du Landy, projet porté par la Sauge, proposera des ateliers en lien avec les enjeux de l’agriculture urbaine mais également des espaces de productions de fruits et légumes (en lien avec l’engagement 7)

Les avancées de cet engagement…

Rappel du sens de l’engagement  :

Aubervilliers se caractérise par un très fort taux d’habitat indigne. En 2013, le parc privé potentiellement indigne était estimé à 23%, (+de 3 300 résidences principales).

Si ce taux a diminué sur la période récente, il est nécessaire de poursuivre les actions.

 

État d’avancement de l’engagement :

Conclusion en janvier 2018 d’un 3ème Protocole de coopération dans la lutte contre l’habitat indigne (PLHI) pour 5 ans par lequel la Ville, l’Etat et Plaine Commune s’engagent à poursuivre leurs actions de lutte contre l’habitat indigne.

 

Poursuite de l’accompagnement renforcé de la copropriété située au 60/62 rue Sadi Carnot avec la mise en place par Plaine Commune de 2017 à 2020 d’un dispositif “Programme Opérationnel de Prévention et Accompagnement de la Copropriété” (POPAC) à l’issue du Plan de Sauvegarde (2010-2017) pour aboutir à son redressement. Au total, la copropriété aura été accompagnée par les pouvoirs publics (Plaine Commune, Ville, Etat) durant plus de 10 ans.

 

Mise en œuvre par Plaine Commune avec le soutien de la Ville et de l’Etat d’un Programme Opérationnel de Prévention et d’Accompagnement des Copropriétés (POPAC) sur le secteur du centre-ville de 2017 à 2020

Ce dispositif  permettra de poursuivre le redressement de certaines copropriétés rencontrant des problématiques de fonctionnement et de gestion (absence de syndic, gestion informelle, taux d’impayés inquiétants…) et de développer des actions d’information et de formation à l’attention des copropriétés récentes.

Lancement en 2019 d’un processus d’élaboration d’un plan de sauvegarde pour la copropriété dégradée de 80 logements “Les Joyeux” située dans le quartier de la Maladrerie

Mise en place par la Ville et Plaine Commune du dispositif dit « permis de louer »: autorisation préalable de mise en location des logements du parc privé dans le périmètre de requalification du centre-ville (PNRAQD) pour une durée de 2 ans à compter de début 2019.

Bilan au 30/09/19 :

  • 86 dossiers ont été déposés, parmi eux:
  • 65 avis favorables dont 19 après travaux réalisés par le propriétaire
  • 3 avis défavorables
  • 7 en attente de traitement dont 4 en attente de visite et 3 pour dossier déposé incomplet
  • 11 non traités car hors périmètre

3ème Forum de la copropriété organisé par la Ville et Plaine Commune le samedi matin 16 novembre 2019 à l’Embarcadère

Les avancées de cet engagement…

Rappel du sens de l’engagement  :

Dans plusieurs quartiers de la ville, les structures de l’OMJA sont des points d’accueil et d’offres d’activités de loisirs pour les jeunes.

Sur le quartier du Landy, l’OMJA était implanté de la façon suivante :

– La Maison de Jeunes Serge Christoux (33 rue Gaëtan Lamy)  accueille les jeunes de 11 à 14 ans dans les locaux de la Maison Pour Tous Roser.

– Une annexe de cette Maison de jeunes était située en face sur un terrain destiné à la construction d’un immeuble d’habitations. Celle-ci est un aménagement provisoire avec des algécos qui accueille les jeunes de 15 à 18 mais également les 18-25 ans et leurs animateurs.

État d’avancement de l’engagement :

Pour répondre à cet engagement, la ville a acheté un local en pieds d’immeuble en 2017 sur le quartier du Landy. Des travaux de second œuvre dans ces locaux ont été menés en 2018 et 2019 rendant possible l’installation de l’OMJA depuis septembre, pour accueillir les jeunes de 17 à 25 ans et ce en remplacement d’un accueil jusque-là réalisé dans un algéco vieillissant.

Les avancées de cet engagement…

Rappel du sens de l’engagement :

Alors que les jeunes d’Aubervilliers vivent dans des situations plus précaires que les autres, les habitants ont constaté qu’en fonction de leur quartier, ils n’avaient pas accès à la même offre de services en termes de loisirs, de logement, de soutien scolaire et d’insertion.

État d’avancement de l’engagement :

Un premier diagnostic a été réalisé permettant d’identifier le profil et les besoins des jeunes albertivillariens, le réseau d’acteurs en place et les équipements disponibles, les enjeux clés et les perspectives.

Un plan d’investissement prévoit une meilleure couverture en équipement sur le territoire :

– Ouverture d’une nouvelle Maison de jeune sur le Landy (Voir Engagement 11)

– Aménagement du marché du Monfort avec une orientation jeunesse pour le quartier Cochennec /Montfort (voir Engagement 12)

– Un nouvel équipement Multisports rue des Cités inauguré le 10 septembre.

Les services travaillent sur les projets suivants :

– Un espace de révisions pour tous au Service jeunesse animé par le Conseil local des jeunes d’Aubervilliers, à travers des ateliers.

– Permanences « Parcoursup » pour accompagner tous les jeunes dans leurs inscriptions à des formations post-bac avec la mise en place des permanences en soirées et les samedis matins.

– La création d’une radio BIJ pour diffuser l’information à l’ensemble des jeunes de la ville. Les émissions sont co-animées par des jeunes et les professionnels du service jeunesse et s’articulent autour de différentes thématiques

– Le dispositif d’Aide aux projets des jeunes accompagne les 18/25 ans dans leur projet personnel et professionnel (études, équipement informatique, permis…).

– La mise en place d’actions sur l’espace public pour aller vers les jeunes la nuit (de 20h à minuit), en partenariat avec Médiation Nomade dans les quartiers Hélène Cochennec, la Maladrerie et La Villette. Cela permet d’identifier les besoins des jeunes dans la proximité : prévention des conduites à risques ; prévention des conflits ; sensibilisation au vivre ensemble ; sensibilisation aux questions liées à l’insertion professionnelle des jeunes.

La 5ème Foire des savoir-faire d’Aubervilliers sera végétale !

La Ville d’Aubervilliers organise, en partenariat avec Plaine Commune, la Foire des savoir-faire dans le cadre du mois de l’Economie Sociale et Solidaire, le samedi 23 novembre à L’Embarcadère, de 13 h 30 à 18 h 30.

Cet événement se veut être un moment de valorisation des savoir-faire locaux, axé sur l’animation d’ateliers pratiques d’échanges sur le thème « Habitat et cadre de vie ».

Cette année, Plaine Commune et Aubervilliers ont souhaité valoriser les initiatives liées à la nature en ville et à l’agriculture urbaine. La Foire des savoir-faire est ainsi déclinée en deux temps :

  • Une soirée ciné-débat autour de la projection du documentaire de Benoit Laborde « Les villes du futur : les fermes verticales » vendredi 22 novembre à 18 h 30 au cinéma Le Studio, suivie d’un pot au bar de La Commune ;
  • Un événement convivial d’échanges de savoir-faire samedi 23 novembre de 13 h 30 à 18 h 30 à L’Embarcadère.

A cette occasion, plus d’une trentaine d’exposants, habitants, associations, structures municipales et intercommunales, artistes et acteurs engagés proposeront des ateliers organisés en pôles thématiques :

  • Savoir-faire et transmission Initiez-vous à la fabrication de porte-clef en cuir, à la sérigraphie et la linogravure, aux ateliers d’écriture et de radio, à la transformation d’objets de récupération, au tricot et la broderie.
  • Cadre de vie : patrimoine et végétalisation de la ville Semez des graines, bouturez, plantez des végétaux, compostez vos déchets alimentaires, dégustez l’eau du robinet et les plantes médicinales, découvrez le patrimoine maraîcher de la ville, le nouveau parcours vélo patrimoine, la carte d’Aubervilliers imaginée par des enfants et les projets d’agriculture urbaine sur la ville.-
  • Produire et consommer autrement Apprenez à transformer vos chambres à air et vos jeans, , fabriquez ses produits ménagers soi-même, customisez vos vêtements, créez des objets et bijoux de récupération. Echangez vos livres et Découvrez l’artisanat d’ici et d’ailleurs issu du commerce équitable !

MANIFESTATION FESTIVE ET PARTICIPATIVE
Valorisation des savoir-faire locaux et remise des prix Label Auber

ANIMATION FESTIVE
Transhumance de moutons et défilé de mode par les élèves du lycée d’Alembert
Animations et ateliers pour toutes et tous.
Restauration sur place

Programme complet 

Les avancées de cet engagement…

Rappel du sens de l’engagement  :

Il s’agit de restaurer de la paix et de la sécurité dans la circulation piétonne, dans les circulations douces, en contenant autant que possible la présence des poids lourds dans l’espace public (plus de 3.5T) – l’amélioration du cadre de vie sur les émissions de particules fines et le bruit sont des bénéfices attendus.

État d’avancement de l’engagement :

Un plan de déplacement visant à limiter la circulation en Zone 30 est en cours d’élaboration avec Plaine commune.

La ville a intégré la ZFE (Zone à Faibles Emissions), qui propose de restreindre, depuis le 1er juillet 2019, la circulation des véhicules de plus de 20 ans (Crit’Air 5 et non classés) à l’intérieur de l’A86.

Pour le reste cet engagement est en panne.

Les avancées de cet engagement…

Les projections des surfaces mises à disposition du public de squares et de parcs nouveaux chaque année de 2017 à 2026 atteint les 14,17 hectares.

Pour cela un tableur de comptage a été mis en place depuis le début de la démarche  (compteur des surfaces mises à disposition du public de squares et de parcs nouveaux peu à peu renseigné par PLAINE COMMUNE et d’autres partenaires).

Cela comprend l’aménagement du Fort d’Aubervilliers, Port Chemins Vert, le Parc ICADE, Campus Condorcet…

Précautions : il s’agit de projections estimées des surfaces à livrer par année, projections à consolider au fur et à mesure des aménagements et projets.

Les avancées de cet engagement…

En 2020 la ville aura déjà atteint les objectifs de cet engagement avec les perspectives de 511 arbres nouveaux : dont 222 dans et aux abords du Campus Condorcet/ 111 Rive gauche du Canal, une nouvelle plantation de 100 arbres rue Heurtault et 70 au Foyer Eugène Hénaff. En 10 ans la ville aura 1400 arbres nouveaux.

Pour actualiser ces éléments un tableau est tenu avec un comptage précis du « nombre d’arbres nouveaux plantés » et d’un 2nd  tableur compte quant à lui le « nombre d’arbres plantés de remplacement » renseignés chaque année.

Par ailleurs, Plaine Commune a établi une cartographie des réseaux (eau, gaz, électricité, câble etc.) pour avoir une vision précise des rues dans lesquelles il est possible ou non de planter des arbres nouveaux.

Cartographie des arbres nouveaux par quartier,  actualisée au 14/10/2019 pour la période “2017 > 2019” = 204 arbres nouveaux plantés.

Soirée débat : Les réussites des jeunes à Aubervilliers

Pour faire suite à la rencontre du 21 février, sur les engagements liés à la jeunesse et plus particulièrement de l’engagement 23 Organisation d’un forum de la réussite pour tous “

 vous êtes toutes et tous invité(e)s  pour échanger sur toutes les formes des réussites des jeunes à Aubervilliers…et elles sont nombreuses !

En présence de Mériem Derkaoui, de la Municipalité, du Conseil local des jeunes, des associations, parents et partenaires…

Jeudi 14 novembre 2019 à 18 h
L’Embarcadère, 5 rue Edouard Poisson
Inscriptions au : 06.48.50.11.48
ou par mail à : vivreaubervilliers@mairie-aubervilliers.fr